TractParlonsEn_Mai2018_Administrations.jpg

Publicités

été comme hiver, vivre à la rue tue

Nous relayons ici le communiqué de presse du collectif Mort De Rue de Grenoble.
Plus d’infos sur le site https://mortderuegrenoble.wordpress.com/
Le Collectif des Morts de la Rue de Grenoble
Point d’Eau 31 rue Blanche Monier Grenoble
Grenoble le 30 mars 2018
COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
L’ensemble des collectifs des Morts de la Rue de France ont décidé une journée d’action le 4 avril 2018.
Voilà de nombreuses années que les collectifs des Morts de la Rue accompagnent les décès de ces habitants oubliés.
Entre 2012 et 2016, 2369 personnes SDF sont décédées et ont été accompagnées par nos différents collectifs, sur un nombre total estimé à plus de 13 000, sur cette même période.
Ils décèdent tout au long de l’année, autant en été qu’en hiver. L’âge moyen de ces décès est de 49.7 ans, soit 30 ans plus tôt que la population. 9.2% sont des femmes et 35 décès sont des mineurs de moins de 15 ans.
Les causes de décès sont connues pour 53.5% des personnes. 28% d’entre elles sont décédées de causes violentes (accidents, agressions, suicides), 25% de maladie.
Les personnes ont passé en moyenne 10.3 ans à la rue.
En 2012, l’INSEE dénombrait 141 500 personnes sans domicile en France auxquelles s’ajoutent 15 à 20000 personnes vivant dans les bidonvilles.
Enfin, le nombre de décès chaque année  ne diminue pas. Et nous ne voyons aucune politique sociale dirigée vers les habitants de la rue se mettre en place pour lutter contre cette hécatombe !
Le collectif Grenoblois se réunit tous les derniers jeudi de chaque mois de 12 h 30 à 14 h au local Point d’Eau 31 rue Blanche Monier à Grenoble. Si vous souhaitez participer ou soutenir l’action du collectif, vous êtes cordialement invité à nos prochaines réunions.

Parlons-en! Mercredi 10 janvier

Parlons-en! Mercredi 10 janvier 2018, 10h/12h
Maison des habitants centre-ville, 2 rue du Vieux Temple, Grenoble (Tram B NotreDame/Musée)

Quelles nouvelles de la rue après les fêtes? Comment s’est passée la fin d’année pour les personnes en galère et en grande précarité?

Quels sont les projets, les envies et les idées pour 2o18?

Le « Lîeu des habitant-e-s de la rue et de la ville » prend forme et devrait ouvrir fin 2018/Début 2019: qu’y imagine-t-on, comment s’y prend-on?…